Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Les Clefs de la Santé
  • : Blog destiné à l'échange et à l'information sur des sujets traitant de la santé holistique, afin de retrouver un meilleur équilibre et un bien être quotidien grâce à des techniques ou des produis naturels.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Cures Clark

Liens

/ / /

Dossier numéro 123A

CANCER DU SEIN

 

Doctoresse Clark,

Atteinte du cancer, je suis soignée en ce moment à l’Université de Pennsylvanie. Quand mon cancer du sein a été diagnostiqué, l'on m’a enlevé le sein gauche en même temps que 14 ganglions lymphatiques infectés.

Suite à l’opération, mon état a progressivement empiré. J’avais du mal à me pencher et à monter et descendre des marches. Une hanche était particulièrement mal en point. Le jour de la Saint Sylvestre, je me suis cassée deux côtes en me penchant pour brancher une guirlande électrique. J’ai passé quatre jours au lit à l’hôpital parce que les médecins craignaient que je me casse la colonne vertébrale ou le cou tellement mes os étaient fragiles.

Un IRM a révélé que le cancer avait atteint mes os. J’avais également une tumeur dans le sacrum. J’ai eu droit à 10 jours de rayons sur les hanches et le sacrum. Il ne m’a pas été proposé de chimiothérapie et, de toute façon, je n’avais nullement l’intention de m’engager sur cette voie. Les médecins m’ont dit que je n’en avais plus que pour trois ans et que la seule chose qu’ils pouvaient faire, c’était m’assurer un certain confort de vie jusque là. 

La situation a empiré et je suis devenue complètement immobile. J’avais de la peine à me lever et me coucher. Incapable de me pencher, le moindre mouvement provoquait de vives douleurs. Si les rayons me rendaient effectivement plus mobile, je ne l’étais toujours pas complètement. J’ai choisi de ne pas prendre d’analgésique et d’essayer de lutter contre cette chose qui, apparemment, empirait.

Je vais à l’hôpital une fois par semaine me faire faire une injection de moelle osseuse et je prends de l’Arimidex le soir pour arrêter la production d’œstrogène, car mon cancer est positif aux récepteurs d’œstrogène. Le mois dernier, j’étais à l’Université de Princeton pour des classes d’astrologie quand je suis tombée sur une femme que j’avais rencontrée à l’un de ces cours. Quel être délicieux! L'on dit qu’on ne sait jamais quand votre ange va apparaître, mais je crois bien que mon ange, c’est elle. Quand elle a appris mes problèmes de santé, elle m’a envoyé votre livre, le Zapper ainsi qu’un flacon d’enzymes pour l’estomac qui, m’assure-t-elle, aident après les séances de zapping. J’ai immédiatement commandé le Programme de Déparasitage.

Ceux qui me connaissent et me voient tous les jours ont du mal à croire que je puisse me pencher maintenant sans problème et fonctionner normalement. Demain je vais voir mon oncologue. Il se prépare à m’envoyer en rééducation physique parce que j’avais le bras gauche dans un état épouvantable. À présent je peux soulever des choses avec ce bras et m’appuyer dessus. La ré-éducation n’est plus nécessaire. Le plus choquant de l’histoire, c’est que ce qui semble bien être mon rétablissement s’est opéré en à peu près une semaine et demie. Un tel phénomène est-il possible?

Je n’ai jamais cru que j’allais succomber à ce cancer et quand le diagnostic est tombé, je me suis dit que l’on me confrontait à ce problème afin d’aider les autres en leur apprenant à s’aider eux-mêmes. Mon gynécologue me dit que le cancer du sein a maintenant atteint le stade de l’épidémie. Tout le monde connaît quelqu’un qui en a un. Je vous tiendrai au courant de mes progrès et vous remercie pour vos recherches bien plus avancées que celles de la médecine officielle. (voir également Dossier 1023B)

«KB» 

 

 

Dossier numéro 1023B

CANCER DU SEIN


Je vous ai écrit le mois dernier à propos des progrès que vos produits m’ont permis d’accomplir.  J’ai un cancer du sein dont les métastases ont atteint les os. Ma famille et mes amis ne peuvent pas croire à un rétablissement aussi rapide. Je sais qu’il est aussi important pour moi d’avoir la preuve scientifique de ma guérison que de constater l’amélioration visuelle et de témoigner de ce que j’ai vécu.

Cette semaine, je suis allée passer un examen complet à l’Université de Pennsylvanie, et mon oncologue m’a tendu le rapport du laboratoire avec le sourire. Il m’a annoncé que ma formule sanguine était «parfaite». Normalement, mes leucocytes sont très bas. Il m’a dit qu’avec le cancer des os l'on ne connaît jamais de rémission définitive. Il a programmé un scanner complet du système osseux pour le milieu de l’été et je vous communiquerai alors les résultats.

J’ai remarqué que le traitement a eu aussi pour effet de me débarrasser des allergies et migraines dont je suis habituellement coutumière à cette époque de l’année et, pour l’heure, je n’en ai aucune. Il faut peut-être attribuer cela à l’action qu’exercent ces plantes sur le système immunitaire.

J’ai partagé ces informations avec mes clients, et je les envoie consulter votre site afin qu’ils puissent se faire eux-mêmes une idée.

Avec toute ma gratitude,

«KB»

 

Dossier numéro 1024

MÉSOTHÉLIOME

 

Le protocole de la Doctoresse Clark m’a sauvé la vie! Toute l’amiante que j’avais inhalée avait provoqué chez moi une asbestose (un «mésothéliome»). Patron d’une société qui fabriquait de la peinture et des revêtements, je faisais porter un masque de protection 3M contre les particules à tous les ouvriers de l’usine – pas pour l’amiante, mais à cause des autres produits qu’ils pouvaient être amenés à respirer! À cette époque l’amiante était censée être «inerte», inoffensive. Tout le monde portait donc des filtres contre les particules sauf moi – et j’ai eu mon cancer!

Mais j’ai suivi le protocole de la Doctoresse Clark. Il m’a fallu un peu plus d’un an, mais ça valait le coup. Je n’aurais jamais fait de «chimio», car je me disais qu’en m’en dispensant je survivrais plus longtemps. Mais j’étais quand même prêt à faire des séances de «protonthérapie».

Le protocole de la Doctoresse Clark a arrêté le cancer en un peu plus d’un an. Un scanner m’a jugé Délivré-du-cancer. Une fois ma guérison avérée, j’ai expliqué aux trois médecins qui me suivaient exactement comment le Protocole de la Doctoresse Clark m’avait sauvé.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas été transportés d’enthousiasme: «Eh bien, si ça marche pour vous, faites-le!»

J’ai ajouté que ça serait une excellente chose s’ils appliquaient le protocole de la Doctoresse Clark à leurs propres patients. «Les docteurs seraient à même d’observer l’amélioration progressive de la situation, ce qui ne manquerait pas de motiver leurs malades et de les aider à se battre.»

Je dois faire face à un autre problème. Il y a environ 25 ans, ils m’ont enlevé l’estomac et la majeure partie du duodénum. Pendant qu’ils y étaient, ils m’ont coupé le nerf vague. Ils se sont aperçus depuis que ce nerf continuait jusqu’aux intestins et aidait à digérer la vitamine B12, l’acide folique et le fer, qui fabriquent les globules rouges. Je n’en produisais pas et mon taux de globules rouges n’était que de 6 et 8 globules rouges matures. Je prends ces nutriments et m’en porte fort bien.

Nous fabriquons des Conditionneurs d’eau magnéto-hydro-dynamiques. Nous avons été choisis récemment afin de traiter l’eau du Middle West. C’est parce que ça marche, et que c’est simple; ça ne nécessite pas d’énergie «extérieure». Le système se suffit à lui-même et possède une «durée opérationnelle» de plus de deux siècles, sans consommation d’énergie extérieure. Ces purificateurs n’ont besoin d’aucun entretien.

«JK»

 

Dossier numéro 1025

CANCER DU SEIN

 

L’Été dernier, apprenant que j’étais atteinte d’un cancer du sein métastasique, j’ai senti que j’étais censée suivre les recommandations de l’oncologue et subir une chimio. Ma nièce s’est renseignée sur la Doctoresse Clark. Puis elle a emprunté La cure de tous les cancers à la bibliothèque, avant d’acheter La cure de toutes les maladies

J’étais fascinée, surtout quand, après quatre séances de chimio, je me suis aperçue que le cancer continuait de gagner du terrain. J’ai entrepris alors un grand nettoyage de la maison, j’ai cessé de me maquiller, d’utiliser déodorant, parfum et shampooing et, en janvier, j’ai suivi le programme de déparasitage.

Fin janvier, j’ai passé un examen des os ainsi qu’une série d’autres scanners. Ma nièce avait fabriqué un zapper et j’ai veillé à bien me zapper régulièrement avant le scanner, lequel a montré une réduction considérable des tumeurs et des lésions. J’ai adopté également un nouveau régime alimentaire essentiellement à base de crudités et de nourriture vivante. Je peux compter sur les doigts d’une main les fois où j’ai pris de la viande ces six derniers mois. De plus, j’ai pratiquement éliminé le sucre de mon alimentation.

À présent la tumeur principale a complètement disparu. J’ai recouvré une énergie depuis longtemps perdue.

Je pratique le programme de déparasitage de soutien et j’utilise le zapper. Il me tarde de repasser des examens et que le scanner prouve que je suis guérie.

 

L'on vient de diagnostiquer tout récemment qu’une de mes tantes a un myélome multiple et le docteur, qui la juge en phase terminale, lui donne 30 jours à vivre.

J’ai tenté hier soir de la convaincre d’essayer le programme. J’ai La cure de tous les cancers avancés, mais ça ne l’intéresse pas. À 75 ans, elle estime qu’elle a fait son temps et que son heure a sonné.

Quelle tristesse de constater que certaines personnes ne veulent pas aller mieux!

Ma sœur a une amie qui avait un cancer du sein et qui a connu une rémission. Ma sœur m’a appelée pour me demander le titre des livres. Son amie était prête à tout faire pour terrasser cette maladie qui revenait. Je lui ai donné les références, et je lui ai même indiqué où elle pouvait se les procurer là où elle habitait. Il me tarde vraiment d’avoir de ses nouvelles et d’apprendre comment elle progresse!

Pour moi, la Doctoresse Clark a été une réponse à mes prières. Si, à un moment, j’ai accepté la perspective d’une chimio, c’était peut-être pour pouvoir maintenant témoigner comme je le fais ici. Je me pose vraiment la question.

Merci d’avoir rendu toute cette information disponible.

«TF»

 

Dossier numéro 1026

CANCER DE L’ESTOMAC

(«incurable»)

et cancer des os au troisième stade


J’ai aussi une bonne nouvelle. L’an dernier, en septembre, alors que j’assistais à une convention religieuse au Texas, j’ai rencontré un membre de mon église pour lequel, en mai 2002, avait été diagnostiqué un cancer de l’estomac incurable. On lui avait annoncé qu’il ne lui restait que 4 mois à vivre. Quelqu’un qui assistait avec lui à une cérémonie religieuse lui offrit un exemplaire du livre de la Doctoresse Clark «La Cure de tous les cancers».

Il dit qu’il n’a plus jamais revu cette personne.

Il a pris les plantes en commençant tout de suite avec les doses maximales, et il a connu une rémission. Avant de prendre les plantes, il souffrait et avait maigri. Il disait avoir alors une mine si épouvantable que sa femme ne pouvait pas le regarder. Quatre mois plus tard, il avait l’air normal et en bonne santé. L’une des femmes qui écoutaient son témoignage avait perdu son mari deux ans plus tôt, victime d’un cancer de l’estomac.

En février de cette année (2003), un homme membre d’une de nos congrégations de la Louisiane a appris qu’il avait un cancer des os au troisième degré.

J’ai décidé de lui apporter les plantes ainsi que mon Zapper. Lorsque je lui ai parlé, il était sceptique, mais je lui ai expliqué que la Bible dit que Dieu nous donne des plantes pour notre santé et que celui qui les cultive en retire des trésors de bienfaits.

Il a accepté de prendre les plantes et de se servir du Zapper. Il a pris les plantes recommandées pour les cancers avancés, deux semaines d’affilée.

Il dit que la douleur et la fièvre ont alors disparu et qu’il a arrêté la morphine. Puis il est retourné voir les médecins.

Ceux-ci ont été stupéfaits d’apprendre qu’il ne souffrait plus et de voir qu’il avait si bonne mine.

Il y a plusieurs semaines, les médecins lui ont annoncé que sa rémission était définitive.

Il a dit à sa femme que les plantes et le Zapper l’avaient soigné, mais que Dieu l’avait guéri.

 «JP»

 

Dossier numéro 1027

CANCER DE L’ESTOMAC

 

Cela fait maintenant environ huit mois que je connais la Doctoresse Clark et ses méthodes, et j’ai commandé le Zapper et ses produits pour le nettoyage. J’ai senti un mieux immédiat. J’avais comme des symptômes d’allergie qui donnaient brusquement l’impression d’avoir sérieusement empiré. Je m’étais marié et j’avais déménagé. Les médecins attribuaient ça au stress. En tout cas, partout où j’allais je devais me soigner; j’étais très malade et je maigrissais. Personne ne m’était d’un grand secours. J’ai commandé les enregistrements pour «La cure de toutes les maladies» et mon amie s’est procuré le livre. Je me suis senti mieux dès que je me suis mis au zapping, mais j’avais toujours les yeux qui me piquaient, des problèmes de sinus, et le nez constamment rouge. J’ai également commencé le programme de déparasitage. Au début, j’ai dû arrêter le programme de nettoyage qui me provoquait des problèmes d’estomac. Croyez-moi, si vous êtes malade, vous avez intérêt à faire vos propres recherches et à vous montrer le plus performant possible, parce que, dans la grande majorité des cas, les médecins donnent l’impression de ne tenir aucun compte de ce que vous leur dites, et paraissent tout imputer au stress.

Après des mois d’investigations, de recoupements et d’analyses à partir des théories de la Doctoresse Clark, j’ai découvert la cause de mes problèmes ! J’avais H. Pylori [la bactérie helicobacter pylori].

Un médecin a refusé de faire l’endoscopie que je demandais, arguant qu’une analyse des selles donnerait des indications suffisamment précises. Les résultats s’avérèrent négatifs. Mon docteur de Mayo m’a dit que seule une endoscopie permettrait de s’assurer que mon diagnostic était effectivement le bon. Mayo est à 11 heures de l’endroit où je me trouvais et je m’entretenais donc avec mon médecin au téléphone. Le gastro-entérologue local persistait à ne pas vouloir faire d’endoscopie.

Si vous êtes malade, trouvez un médecin qui soit vraiment à l’écoute. Si je n’avais pas lu cette recommandation de la Doctoresse Clark, à l’heure qu’il est je serais toujours malade. Je ne saurais dire à quel point c’est important. J’ai fini par trouver un médecin tout près, qui m’a vraiment écouté. Cette doctoresse m’a fait faire une analyse de sang pour la rechercher d’H. Pylori, qui est revenue négative. Je lui ai alors dit ce que m’avait conseillé de faire le médecin de la clinique de Mayo et elle a pris rendez-vous pour une endoscopie. J’avais l’estomac enflammé et ils m’ont mis sous H2-blocker [anti-histaminique de type 2]. L’endoscopie leur a montré que ça paraissait enflammé; le radiologue n’en a pas moins affirmé qu’il n’y avait pas de problème. Mais le résultat de la biopsie s’est avérée positif; j’avais bel et bien H. Pylori. Je tenais enfin une preuve tangible, et la réponse à mes problèmes. J’ai suivi un traitement pendant quinze jours et je me sens beaucoup mieux. Il va me falloir un certain temps pour me reconstruire. La bactérie H[elicobaster] Pylori peut vivre en permanence dans votre estomac et provoquer un cancer de l’estomac, un lymphome, ainsi que des tumeurs dans d’autres organes.

Je n’ai jamais abandonné la partie et me voilà à présent sur le chemin d’une complète guérison. Si j’avais écouté les médecins classiques, j’aurais dépéri et cette bactérie m’aurait vidé à plate couture. Les gens faibles et très malades peuvent ne pas avoir le courage ou l’énergie de faire ce que j’ai fait. Je sais qu’ils peuvent aussi avoir besoin d’aide. Est-il possible de trouver un site où les gens peuvent échanger sur leurs symptômes, s’encourager mutuellement, et s’indiquer de nouvelles pistes susceptibles de les aider ?

Merci, Doctoresse Clark. Sans les informations que vous donnez sur les parasites et les bactéries, je n’aurais pas su par où commencer. Le zapper m’a donné la force indispensable qui m’a permis de chercher de l’aide.

Vous m’avez sauvé la vie.

«FT»

 

Dossier numéro 1028

CANCER DU POUMON

EN PHASE TERMINALE

 

J’ai été vivement intéressé par votre e.mail, qui m’a fait découvrir l’existence du réseau «L’autoroute de la Santé» [«Highway to Health Network»]. À mon tour, j’ai pris le train en marche et j’ai fait passer  l’information autour de moi. Je travaille pour une mutuelle!!! Je suis écœuré par le mal que se donnent les compagnies pharmaceutiques pour supprimer toutes les cures et moyens de guérison. Il y a sept ans, l'on a diagnostiqué que j’avais un cancer du poumon en phase terminale.

J’ai fait le programme de déparasitage et plein d’autres méthodes alternatives parallèlement à la chimio et aux rayons, et le cancer a disparu au bout de six mois.

Tous mes médecins m’ont dit n’avoir jamais vu quelqu’un guérir d’une maladie comme la mienne à un stade aussi avancé.

«PM»

 

Dossier numéro 1029

CANCER DES OVAIRES

 

Je sais que les bonnes nouvelles font toujours plaisir. En voici donc une pour vous: mon camarade chercheur et moi avons réussi à aider une femme à guérir du cancer des ovaires.

Nous avons fait passer son marqueur de 260 à 109, avant de le faire descendre à 47, puis à 29, en à peu près une semaine !

Le zapping (à l’aide d’un zapper maison) y a été pour beaucoup (elle a aussi fait des bains de péroxyde, s’est brossée la peau, a pris des minéraux colloïdaux et a modifié ses habitudes alimentaires).

Les méthodes Clark ont indubitablement contribué à cette victoire.

Il y a plusieurs mois, cette femme estimait qu’elle aurait pu aussi bien être mortemaintenant les médecins sont déconcertés et nous avons même réussi à éviter l’intervention chirurgicale coûteuse et peut-être même nuisible et inutile.

Que vaut-il mieux que de sauver une vie ?

Continuez !

Paix,

«TK»

 

Dossier numéro 1030

CANCER DU SEIN

 

Encore merci de m’avoir transmis les dernières nouvelles relatives à la Doctoresse Clark… Je suis un inconditionnel. Elle a tant fait pour moi, pour ma famille, mon chat, et tous mes amis … en particulier une amie, atteinte d’un cancer du sein, et qui maintenant va bien !

J’ESPÈRE QUE LA DOCTORESSE CLARK SERA RECONNUE UN JOUR AU PLAN INTERNATIONAL POUR SON ŒUVRE MONUMENTALE! SI JE FAISAIS PARTIE DU COMITÉ CHARGÉ DE DÉSIGNER LES LAURÉATS DU PRIX NOBEL…

ELLE SERAIT LA PREMIÈRE SUR MA LISTE.

«CPO»

 

Dossier numéro 1031

CANCER ET MERCURE

 

Je pars en vacances !!! Une amie nous prête sa maison sur la côte pendant quinze jours… C’est le premier endroit des États-Unis que le Soleil levant éclaire chaque matin.

Il y a un peu plus d’un an, nous préparions mes funérailles…

Aujourd’hui nous faisons des projets de voyage.

Si, là où nous allons, d’autres personnes atteintes du cancer se trouvent dans l’état qui était le mien, surtout qu’elles ne se découragent pas. À leur place je me procurerais ce plate zapper, j’apprendrais par cœur la deuxième moitié de ce manuel [«La Cure de tous les cancers»], je me ferais enlever ces plombages, j’ingurgiterais cette teinture de brou de noix, je me bourrerais d’enzymes, et je ferais un grand nettoyage de fond en comble (je veux parler du nettoyage du foie).

C’est insensé, tout ce que j’emporte avec moi… Il nous faut presque une remorque pour mettre tous mes appareils, mes compléments alimentaires, mon matériel pour le zapping, et tout le bazar.

Maintenant je reprends le yoga, je fais trois kilomètres à pied tous les jours. Comme toujours, je retombe sur mes pieds, je reprends du poil de la bête et m’occupe à nouveau du jardin… Je n’ai pourtant pas encore le temps de faire autant de jardinage que je voudrais. Reprendre en vitesse le yoga et la marche à pied a représenté une sacrée épreuve… Ça a dû faire sortir davantage de mercure de mon corps, quand je me suis remis à faire de l’exercice… C’était vraiment très désagréable… Je transpirais et j’étais pris de tremblements, mais je faisais des petits progrès tous les jours. Ça a vraiment été une épreuve d’endurance.

Ça ne me déplaisait pas de m’entendre dire tous les jours: «Que tu es bien!» (les gens voulaient parler de ma santé; la pratique du plate zapping ne m’a, hélas, pas transformé en Apollon!). C’est démoralisant de rencontrer de vieilles connaissances, atteintes aussi du «grand C» [«cancer»], qui, elles, ont opté pour la chimio et les rayons. Elles sont rarement bien.

J’ai encore beaucoup à faire pour ce qui est de ma santé, mais j’ai pris conscience du fait que lorsqu’on perd la santé, l'on perd aussi son indépendance. Et lorsque l'on recouvre la santé, l'on goûte à nouveau à l’indépendance … si on a de la chance!

Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir de la chance.

«M»

 

Dossier numéro 1032

CANCER LYMPHATIQUE

 

Merci pour ce livre merveilleux [«La Cure de tous les cancers»]. Ma mère s’est guérie parce qu’elle l’a lu et qu’elle a choisi de son plein gré de prendre les clous de girofle et tout le reste.

En Août 2000, l'on a diagnostiqué que ma mère était atteinte d’un cancer lymphome et, le jour où elle a commencé les clous de girofle, le 24 octobre 2000, elle était rendue au stade IV de son cancer et n’avait plus que six mois à vivre. Merci à vous et merci à Dieu de vous avoir donné ces connaissances et la possibilité d’écrire ce livre magnifique. Nous vous remercions infiniment du fond du cœur.

Doctoresse Clark, que Dieu vous bénisse et vous protège! Vous êtes vraiment une femme merveilleuse et, grâce à ce livre, Dieu vous a conduite auprès de bien des gens.

Le 15 décembre 2000, ma mère est allée à Gainesville passer trois scanners et, au vu des résultats, les médecins sont tout interdits. Ils lui font passer de nouveaux scanners parce que le cancer a disparu. Il n’est tout simplement plus là. J’ai tellement prié dans ce sens.

Merci pour tout, Doctoresse Clark, et je prie Dieu de ne jamais vous abandonner dans vos entreprises.

Nous vous aimons,

«MLB»

 

Dossier numéro 1033

CANCER DU FOIE

 (Inopérable)

 

Hou-la-la ! Que Dieu vous bénisse!!!!!! Je suis infiniment reconnaissant à Dieu de m’avoir conduit à votre livre quand, à l’Automne 1999, juste avant mon 22ème anniversaire, j’ai appris que j’avais un cancer du foie inopérable. J’ai commencé alors à voir une kyrielle de médecins (dont, paraît-il, plusieurs figurent parmi les cinq meilleurs de la nation). Tous m’ont affirmé qu’il n’y avait pas d’espoir pour moiils n’avaient jamais vu un cancer pareil chez quelqu’un de mon âge. Après une vision divine au cours de laquelle j’ai appris que j’étais guéri, le Seigneur m’a montré la démarche qu’il me fallait entreprendre pour obtenir cette guérison.

Je me suis plongé dans votre livre et j’ai commencé sur le champ à suivre votre programme. Bon, pour faire court, un an et demi plus tard, me voilà revenu à un état absolument normal. Cette expérience a été une bénédiction qui a illuminé ma vie de mille façons.

Je continue à suivre tous vos conseils et fabrique moi-même mes produits … tous sans exception. Les membres de ma famille proche (et même moins proche) suivent vos programmes et j’en parle à tous les gens que je rencontre. J’ai bien suivi aussi quelques traitements médicaux, mais je suis fermement convaincu qu’en même temps que je modifiais mes habitudes alimentaires ce sont les nettoyages, etc., que vous préconisez qui m’ont permis de recouvrer une santé normale (ou, plus précisément, une santé parfaite, et m’ont aidé à la conserver!). La première fois que j’ai ouvert votre livre je me suis dit: «Oh!, ça m’a l’air plutôt ardu». Eh bien, je vais vous dire franchement – après avoir suivi votre méthode pendant plus d’un an – on ne peut faire plus simple!!!

Changer son mode de vie et ses habitudes alimentaires, voilà ce qui est dur. Des gens qui ont entendu mon histoire me contactent tous les jours et je leur explique qu’il leur faut tout d’abord recevoir l’Onction Divine, s’en remettre entièrement à l’Unique qui nous a créés, puis, j’ajoute aussitôt: «Procurez-vous le livre de la Doctoresse Hulda Clark, La cure de tous les cancers

Je n’arrête pas de recueillir des témoignages de gens qui ont bénéficié de vos recherches. J’en suis stupéfait, et si reconnaissant. Je demeurerai pour toujours votre obligé.

Mes médecins sont abasourdis et, bien qu’ils constatent ces résultats, à ce jour, je ne les ai encore jamais entendu me demander ce que j’avais bien pu faire! Hou-la-la, il faut qu’ils s’éveillent – il existe toujours un moyen de guérir. Le côté «médical» de ce pays est un cauchemar. Il nous faut davantage de (véritables) docteurs comme vous, qui disent la vérité. Si, si, les miracles sont toujours possibles… J’en suis la preuve vivante.

Merci, Doctoresse Clark. Ce fut une très longue histoire, ramassée ici en quelques lignes. J’aurais pu vous bombarder de mille détails, mais cela aurait pris trop de temps. Que Dieu vous bénisse!

Je vous prie d’agréer mes très respectueux hommages,

« SS »

 

Dossier numéro 1034

 

CANCER DU PANCRÉAS, DE LA VESSIE ET DU SEIN

 

Quelques histoires pour vous:

 

1) Cancer du pancréas. Le médecin de famille lui donnait deux semaines à vivre. Il ne lui a rien prescrit, l’assurant que c’était incurable. Sa fille a pris le livre La cure de tous les cancers et a suivi les instructions à la lettre, y compris pour la fabrication d’un zapper maison, qu’elle a fait elle-même.

Le père est revenu trouver le médecin 3 semaines plus tard, délivré du cancer. Quand les membres de la famille ont expliqué aux docteurs ce qu’ils avaient fait, ceux-ci ont été stupéfaits, mais n’ont rien fait pour tirer parti de cette guérison.

 

2) Un homme de 80 ans atteint d’un cancer de la vessie à qui l’on ne donnait qu’un mois à vivre s’est mis à suivre le programme.

Guéri du cancer en quinze jours! Les séances de radiologie l’avaient rendu incontinent. Les médecins lui ont dit alors: «Très bien, vous voilà guéri du cancer, mais vous resterez incontinent!»

Quinze jours plus tard, toujours grâce au programme, cet avoué à la retraite était à nouveau continent.

 

3) Cancer du sein. Les médecins recommandaient une intervention chirurgicale. Au bout de quinze jours de programme avec le Synchromètre/Zapper, plus de traces de cancer.

 

«JJF»

 

Dossier numéro 1035

TUMEUR CANCÉREUSE DU SEIN


Il faut que je vous donne un témoignage suivi d’une question en rapport avec cette histoire.

«EB», avec qui je travaille, a acheté un Zapper et des plantes, parce que sa mère avait une tumeur cancéreuse. Volumineuse et bien visible, celle-ci faisait saillie et remontait à mi-chemin de l’épaule droite. Elle devait faire au moins la longueur de sa main ouverte et environ trois doigts de large; on aurait dit une longue saucisse qui dépassait et lui sortait du sein.

Cette tumeur était attachée à son sein et on lui a annoncé qu’il allait falloir l’enlever, ainsi qu’une partie du sein, et peut-être même la totalité du sein droit et qu’aussitôt après l’opération, elle devrait faire des rayons.

Toutefois, la mère d’ «E» s’est mise à se zapper trois fois par jour et à prendre les plantes,  trois semaines avant l’intervention chirurgicale. Deux jours avant l’opération, elle a senti que la tumeur bougeait et elle en a fait part à sa fille. Il s’est avéré qu’en fait la tumeur s’était détachée d’elle-même et que le chirurgien n’avait donc plus rien à enlever et qu’il n’y avait plus besoin de rayons.

Le docteur n’en revenait pas que la tumeur se soit détachée! «E» jure que c’est l’œuvre du zapping et des plantes, mais elle n’a pas voulu dire au médecin ce qu’elle faisait.

Maintenant, voici ma question: Quelqu’un a-t-il déjà vécu une chose pareille? C’est proprement ahurissant.

Oh, également, j’ai parlé à la mère de mon amie «E» aujourd’hui et elle m’a dit que des espèces de verrues qu’elle avait sur la nuque se sont mises à tomber.

Eh bien, à présent tout est pour le mieux.

Bien à vous,

«T»

 

Dossier numéro 1036

CANCER DE L’ESTOMAC

 

Il y a environ un an, j’ai commencé à avoir très mal à l’estomac. Je sais maintenant qu’il s’agit d’une «maladie» de reflux d’acide. J’étais extrêmement inquiet, car les douleurs, très vives, se trouvaient localisées dans la région du cœur. Après avoir consulté mes livres, j’ai appris que cela provenait de la défaillance de la valve de l’estomac due à une infection parasitaire. Je suis heureux de pouvoir affirmer aujourd’hui que le problème est entièrement résolu. J’ai obtenu un soulagement immédiat de la douleur avec des gouttes de Lugol et du curcuma, et en pratiquant assidûment le zapping, tout en surveillant mon régime alimentaire.

«MJG»

L'une de mes amies souffrait de ce problème de «reflux d’acide». Un beau jour, la douleur a brusquement «cessé» et mon amie était ravie, jusqu’au jour où l’on a diagnostiqué qu’elle avait un cancer de l’estomac. Le médecin lui a expliqué que les gens qui connaissent ces reflux d’acide ne reçoivent pas les conseils médicaux appropriés et que, la plupart du temps, ils ne cherchent pas à approfondir la question quand les douleurs cessent… Ce problème doit être étudié de près surtout si, et quand, la douleur cesse aussi brusquement qu’elle est apparue !

En ce qui me concerne, l'on a diagnostiqué que j’avais un «foie d’alcoolique», bien que je ne boive jamais une goutte d’alcool.

Après deux nettoyages du foie, qui m’ont permis d’éliminer des douzaines de gros «calculs» (de 1 à 1,5 cm de long) et des milliers d’autres plus petits…, les examens ont montré que mon foie était redevenu normal.

Ma femme et moi nous zappons régulièrement et faisons des cures régulières de Para X.

Merci à la Doctoresse Clark.

«PvS»

 

Dossier numéro 1037

PATIENTS ATTEINTS DE CANCER

 et Protocole de la Doctoresse Clark 

 

Je viens d’obtenir, en une semaine, les RÉSULTATS LES PLUS STUPÉFIANTS de plus de trente ans de pratique médicale!

Chez l’une de mes patientes atteinte d’un cancer (laquelle était anémique), nous avons relevé:

● le taux de fer de 4 à 21 (pour moi 20 représente la norme) avec une remontée correspondante de:

●  l'hémoglobine de 112 à 118 (taux normal 140) et

● des Globules rouges de 3.73 à 3.94 (chiffre normal 4.5) au bout de SEULEMENT 7 JOURS DE CE PROTOCOLE qui n’a coûté que quelques cents!

Elle prenait des compléments de fer qui, en trois semaines, n’avaient donné aucun résultat. Avec l’hémoglobine et les globules rouges qui suivent la remontée du fer avec un décalage normal, l’amélioration est donc considérable en seulement 7 jours.

Son niveau de cuivre, qui était de 27.6 (son père refusait de purifier l’eau de la ville), est descendu à 21.2 (chiffre normal: 12).

Également, le marqueur du cancer Ca 125 a été en même temps plus que divisé par deux. Il est passé de 9 à 4 (il était à 25 il y a quelques semaines).

Elle a de nouveaux examens lundi et je m’attends à une nouvelle élévation du taux d’hémoglobine ainsi qu’à une amélioration des globules rouges.

Dans le même temps, les chiffres relatifs à la thyroïde et la para-thyroïde sont tous redevenus normaux.

Aussi, toutes les autres analyses de sang se sont normalisées,  sauf une, du fait que, ces deux dernières semaines, j’ai ouvert un grand nombre de ses tumeurs. Cette analyse-là concernait les éosinophiles, à l’origine de son cancer.

Tous ces remarquables résultats ont donc été obtenus alors que toutes ces tumeurs étaient ouvertes. Ils auraient pourtant dû être temporairement pires!

J’ai mis d’autres cancéreux sur ce protocole depuis plusieurs jours en plus du programme standard. J’escompte d’autres résultats fantastiques la semaine prochaine pour 4 autres patients.

Je vous tiendrai au courant lorsque je disposerai d’un plus grand nombre de résultats.

Les ramifications pour tous les types de problèmes chroniques sont

ABSOLUMENT GIGANTESQUES!!!!!!

«CR»

 

Dossier numéro 1038

CANCER DU POUMON

 

À 85 ans, mon mari a déjà eu deux cancers, dont un cancer du poumon.

Le cancer avait pris son poumon gauche et le pronostic des médecins était qu’il avait moins de 30% de chances d’en réchapper.

Son médecin habituel lui a annoncé: «Vous allez rencontrer Jésus».

Il a effectivement fait des rayons à cause de saignements auxquels il voulait mettre fin.

Nous avons utilisé 8 thérapies différentes pour traiter le cancer, y compris la méthode de la Doctoresse Clark.

Son cancer a disparu.

Les médecins n’en croyaient pas leurs yeux. La seule réaction négative est imputable aux rayons.

Les médecins ont vérifié à nouveau son état, la semaine dernière, pour s’assurer que la guérison était effective.

Elle l’était. Le cancer avait bel et bien disparu.

«ST»

 

Dossier numéro 1039

CANCER AVANCÉ

 

Ces derniers temps, «E McA» et moi avons vraiment beaucoup parlé, et, fruit de toutes nos discussions, voici une incroyable nouvelle!!!!!!

Son nouveau client suit le programme pour cancers avancés - en même temps qu’il prend du MGN-3 - et, au bout de 12 jours, son oncologue s’est exclamé: «On n’a jamais vu une chose pareille; c’est proprement insensé». Au bout d’une douzaine de jours, les progrès de son patient étaient si stupéfiants qu’il était hors de lui.

«E» est tout feu tout flamme, étant donné qu’elle découvre les travaux de la Doctoresse Clark, mais elle connaît bien le MGN-3. Elle est spécialisée dans la rédaction d’articles médicaux de pointe.

D’après tout ce que j’ai entendu dire, le MGN-3 peut inverser la tendance dans les cas de cancers, et l’a déjà fait… En venant ajouter sa force de frappe, il a rendu ces résultats possibles.

Je vous contacterai pour vous donner d’autres nouvelles…

«N»

 

Dossier numéro 1040

LES CANCERS

 

Merci de m’avoir répondu. Je vous envoie cet e.mail parce que j’ai effectivement pris les remèdes de la Doctoresse Clark et qu’ils ont assurément fait pour moi des merveilles. J’aimerais vous envoyer mon témoignage et vous expliquer comment j’ai recouvré la santé. Le médecin ne comprenait pas ce que j’avais et j’étais presque arrivé au point d’en finir.

J’ai prié, demandant au Seigneur s’il existait un traitement ou au moins un remède susceptible de m’aider à m’en sortir pour qu’au moins je maintienne la vie en moi, et je L’ai supplié de me guider vers la solution de mon problème. Eh bien, je vous assure que si vous êtes sincère, le Seigneur ne manque jamais de vous répondre.

IL a exaucé ma prière presque sur le champ.

Je tiens à remercier la Doctoresse Hulda Clark d’avoir poursuivi ses recherches et d’être restée solide comme un roc afin de défendre ce qu’elle sait être la vérité.

J’ai été un cobaye pour moi-même parce qu’apparemment personne d’autre ne pouvait m’aider et je n’en pouvais plus d’être malade, il fallait à tout prix que j’aille mieux.

Les découvertes de la Doctoresse Clark sur la façon de guérir le cancer, le sida et toutes les maladies sont exactes à 100 %. Tout ce qu’elle a écrit est à prendre pour argent comptant.

Tout ce qu’elle a dit est frappé du sceau du bon sens. Je l’admire pour tous les efforts qu’elle déploie afin d’aider l’humanité à affronter les problèmes et les dangers que la vie [le destin] place sur le chemin des êtres humains.

Elle a trouvé toutes les réponses pour ce qui est de maintenir le corps en bonne santé et lui éviter les maladies de toutes sortes. C’est une femme merveilleuse, qui sait ce que c’est que le Courage. Je remercie le Seigneur de l’avoir choisie, elle, car Il savait qu’elle serait en mesure d’atteindre les hommes et les femmes de toutes les nations avec ses découvertes et ses remèdes à base de plantes.

 

Veuillez la remercier de prendre vraiment soin de l’humanité.

Doctoresse Clark, poursuivez votre œuvre merveilleuse et fascinante.

Que Dieu vous bénisse!

«DM»

 

Dossier numéro 1041

CANCER DES OVAIRES

 (Stade 4)

Merci de nous tenir au courant des dernières nouvelles concernant la Doctoresse Clark. Nous vous en sommes infiniment reconnaissants. Il y a deux mois, je vous ai écrit pour vous demander s’il était possible de contacter une femme qui figure sur votre liste de «Témoignages» (sous le n°1029) et vous lui avez écrit. Tout cela pour vous dire en deux mots que nous n’avons pas cessé de correspondre depuis.

Et maintenant je vois que vous avez une autre femme qui a survécu à un cancer des ovaires, elle aussi grâce aux protocoles de la Doctoresse Clark et je me demandais si vous pouviez faire de même avec elle et lui demander si elle veut bien correspondre avec moi, rescapée d’un cancer des ovaires au stade 4.

«SL»

 

Dossier numéro 1042

CANCER ET AUTRES MALADIES

 

Bonjour, je vous écris de Dubaï, dans les Émirats Arabes Unis, où j’exerce comme kinésiologue, nutritionniste et spécialiste du diagnostic de santé.

L’année qui vient de s’écouler, j’ai vu plus de 130 cas où des parasites provoquaient toutes sortes de maux: migraines, SII [Syndrome de l’intestin irritable], psoriasis, arthrite, cancer, ME [encéphalomyélite myalgique], et cetera…

Le Zapper – même si je n’utilise pas votre appareil mais un modèle à double fréquence que je fais venir de New-York – a accompli des miracles sans nombre.

L'on vient, à présent, me voir en avion d’Europe, d’Australie et de toute la région à cause des guérisons que j’obtiens.

Merci, Hulda, votre extraordinaire découverte va aider bien des gens et, en fin de compte, un nombre important d’entre nous, au bout de la chaîne, fera connaître vos travaux à la médecine reconnue, laquelle en a le plus grand besoin.

J’ai maintenant un site sur Internet, où il est possible de voir plusieurs des cas parmi les plus intéressants.

«JC»

 

Dossier numéro 1043

HÉMANGIOME/CANCER DES OS

 

L'on a diagnostiqué que je souffrais d’un hémangiome caverneux en rapport avec les aspects postérieur et latéral de la C3 [3ème vertèbre cervicale]. Je tente désespérément d’éviter l’opération prévue, plus tard, ce mois-ci, dans un important centre hospitalier, laquelle comporterait une vertébroplastie (ciment osseux & alcool) et une fusion intervertébrale bilatérale sur trois niveaux avec plaques de titane et 2 cages séparées !

J’ai acheté trois des livres – La cure de toutes les maladies, La cure du cancer, et La cure des cancers avancés – je me suis mis au Zapper, que je me suis procuré en même temps que les plantes pour le déparasitage. J’ai trouvé de nombreux parasites! C’est un début tout à fait passionnant.

Ensuite, j’ai entrepris un nettoyage maison comme jamais – rien qu’en retirant tous les produits toxiques de chez moi et en utilisant le Zapper.

Depuis trois semaines, je me sens bien,
dans une forme que je n’ai pas connue depuis des années.

Des recherches ont-elles été faites sur les hémangiomes intracorporels? S’il existe des choses sur ce sujet, j’aimerais beaucoup les connaître. L'on m’a dit que c’était congénital. Toutefois, il y a six ans, j’ai été blessé au cou lors d’un accident de voiture.  L’IRM n’avait alors détecté aucune lésion.

Merci de votre dévouement et votre zèle. Vous êtes un authentique cadeau pour l’humanité!

«TB-U»

 

Dossier numéro 1044

LE CANCER

 

Chère Doctoresse Clark,

Retirer mes plombages m’a soulagé du mal de dos
dont je souffrais depuis une quarantaine d’années.

Merci, merci, infiniment. Je n’ai pas fini de me les faire tous enlever, mais les résultats sont fabuleux!

Le croquis du Zapper est des plus explicites. Un ami électricien m’en a fabriqué plusieurs. Je me sens tellement mieux et je suis davantage en mesure de m’occuper de ma mère, qui {aur}a 93 ans mercredi.

L’aide considérable que vous apportez aux problèmes de santé aurait dû vous valoir dix prix Nobel.

Tous les pays en voie de développement profiteraient de vos méthodes, sans parler, bien sûr, du reste du monde. Je regrette que le Corps Médical n’ait pas conscience de la vérité de vos découvertes.

Au fait, si les gens se rendaient compte de la justesse et de la validité de ce que vous affirmez, vous mettriez tout ce beau monde au chômage!

La mère d’un de mes élèves a appris qu’elle était atteinte du cancer. Je lui ai donné un exemplaire de votre livre ainsi qu’un Zapper, et elle se sent beaucoup mieux.

Poursuivez votre œuvre magnifique. Que Dieu vous bénisse!

À chaque fois que les pontes de l’AMA [Note du traducteur: «American Medical Association», qui correspond en France à l’Ordre des Médecins] s’en prennent à vous, ils attirent l’attention sur vos travaux et de nouveaux malades sont guéris grâce à l’information qu’ils découvrent ainsi.

Encore une fois, merci à vous, merci.

«JHG»

 

Dossier numéro 1045

GUÉRISONS DU CANCER

 

Je crois bon de vous informer, vous et les membres de votre bureau, que j’ai eu récemment plusieurs clients (et plusieurs personnes qui m’ont rendu visite) qui m’ont dit avoir communiqué l’information de la Doctoresse Clark à des malades atteints de cancer.

Ceux-ci se sont mis à suivre les thérapies et, d’après leurs médecins, ils n’ont plus de cancer eux-mêmes, ou bien ils ont découvert que des amis ou des parents, eux aussi, sont guéris.

La plupart des gens dont il est question ici s’étaient entendu dire par leurs médecins qu’ils étaient «condamnés». D’aucuns avaient ainsi appris «la date de leur mort», et certains d’entre eux font à présent des projets de vacances!

Pendant des mois, je n’ai pas beaucoup entendu parler de guérisons, mais ces temps derniers, on me rapporte énormément de cas de complet rétablissement!

«N»

 

Dossier numéro 1046

RESCAPÉS DU CANCER

 (de l’arthrite et de l’ostéoporose)

 

Nous ne vous remercierons jamais assez pour votre programme de santé. Nous avons dans les soixante-dix ans, vivons sur une mesa des Montagnes Rocheuses d’où nous contemplons Pike’s Peak [4301 mètres, l’un des nombreux sommets de l’État du Colorado] et nous nous sentons mieux que nous ne nous sommes jamais sentis de toute notre vie.

Nous sommes tous deux des rescapés du cancer (cela fait 40 ans qu’«H» s’en est sortie, et 8 années que «K» s’est guéri d’un cancer de la prostate) et je me remets d’une crise cardiaque, survenue en mars dernier (laquelle n’a causé au cœur que d’infimes dégâts).

Notre arthrite et notre ostéoporose se sont notablement améliorées depuis que nous pratiquons le Zapping et que nous avons procédé au Déparasitage.

Nous enchaînons avec le Nettoyage des Intestins et la Dépuration des Reins.

J’ai souffert de la goutte par le passé avec des taux d’acide urique élevés, mais cela fait deux ans que je n’ai pas eu de crise.

Je suis incontinent et impuissant, mais c’est le modique prix qu’il me faut payer pour ma guérison du cancer. Le naturopathe qui nous conseille nous fournit les produits dont nous avons besoin et il a trouvé tous les ingrédients nécessaires au déparasitage réunis en un seul flacon.

Encore merci pour vos remarquables recherches.

En matière de santé, votre excellent ouvrage nous tient lieu de Bible.

«H & KD»

 

Dossier numéro 1047

CURE DU CANCER DU COLON

 ET AUTRES TRAITEMENTS

 

CAP DROIT DEVANT!!!!

Je viens de connaître un miraculeux retournement de situation.

Je tente d’intégrer les cures de la Doctoresse Clark à mon quotidien, et tout ce que j’essaie donne des résultats presque immédiats.

J’avais vraiment l’organisme en piteux état et il faut du temps pour le nettoyer, mais ça marche. Je n’ai connu des problèmes que la seule fois où je n’ai pas suivi ses conseils. Elle maîtrise parfaitement son sujet.

Soyez bénie, Hulda.

Vous m’avez sauvé la vie, et celle des membres de ma famille.

Même mon mari s’est guéri d’un cancer du colon et s’il n’a pas continué le traitement d’entretien, c’est que les médecins lui ont dit d’arrêter… Est-il possible de croire une chose pareille… !?

Par conséquent, l'on ne change rien et L'ON CONTINUE TOUT DROIT, DAVID!

«S»

 

Dossier numéro 1048

CANCER DU SEIN

 

Il y a environ 5 mois, j’ai découvert une grosseur dans ma poitrine.

Malheureusement, je fais partie de ces gens qui, quoi qu’il arrive, vont rarement consulter un médecin. Je crois que presque tout peut se soigner avec des plantes si l’on dispose des connaissances adéquates dans ce domaine.

Il y a à peu près un mois, l'on a diagnostiqué que mon père souffrait d’un cancer au stade 4 et, alors, une amie qui m’est chère m’a parlé de votre livre: LA CURE DE TOUS LES CANCERS.

Je l’ai acheté et me suis plongée dedans. (Il m’était vraiment difficile d’en interrompre la lecture, étant donné que tout ce qui s’y trouve se tient parfaitement.) J’en ai aussi acheté un exemplaire pour mon père. En bon sceptique, celui-ci a opté pour les méthodes «normales» de traitement du cancer, c’est-à-dire la chimiothérapie et les rayons.

Quant à moi, en bonne naturaliste optimiste, j’ai décidé d’essayer le programme de déparasitage (étant donné que mon mari était le seul à savoir que j’avais une grosseur). J’ai trouvé la formule de déparasitage dans mon magasin diététique local, et j’ai commencé, il y a environ une quinzaine de jours. Je dois préciser que, préoccupée par la maladie de mon père, je n’avais pas vraiment repensé à ma grosseur.

Et puis, il y a deux soirs, je me suis palpé les seins en prenant un bain. Alors que je cherchais la «grosseur», j’ai soudain pris conscience qu’il n’y en avait plus. Elle avait complètement disparu. Je suis convaincue de l’efficacité de votre programme.

Mon prochain projet va consister à convaincre mon père que votre programme représente l’espoir qu’il recherche depuis un moment.

Merci, Doctoresse Clark, de ne pas avoir peur de partager avec le monde
la VÉRITÉ relative au cancer.

«D.T.M.»

 

Dossier numéro 1049

CANCER DE L’UTÉRUS, DE LA PEAU ET DU SEIN

 

Je suis naturopathe ainsi que phytothérapeute diplômée et iridologue. Cela fait maintenant deux ans que je recherche les parasites et que j’en débarrasse mes patients, obtenant ainsi des résultats phénoménaux.

Je possède un exemplaire personnel de La cure de tous les cancers et de La cure de toutes les maladies dans mon bureau, et j’en ai également tout un stock en réserve pour mes patients. J’ai eu un cancer de l’utérus à 23 ans et, alors très ignorante, je me suis laissé faire une hystérectomie complète. J’ai commencé à étudier la naturopathie à 33 ans et alors tout est allé de mieux en mieux. Je vais maintenant avoir 43 ans dans quelques mois et voici mon histoire.

Il y a deux ans, j’ai fait un cancer de la peau sur la tête. Je l’ai traité en adoptant le régime de déparasitage et en mettant dessus du péroxyde d’hydrogène à 35%.

 

Le cancer a disparu entre 6 à 8 semaines plus tard.

 

    En janvier 2000 l'on a diagnostiqué que j’avais une tumeur cancéreu

se dans le sein, excellente occasion de voir comment j’allais réagir. Est-ce que j’allais faire ce que j’encourageais mes patientes à faire, ou bien suivre le processus médical habituel? Si je ne voulais entendre parler ni de chimio ni de rayons, je ne voulais pas non plus attendre trop longtemps et laisser à la tumeur le temps de faire des métastases. Je me suis donc rabattue sur les plantes antiparasites, le brou de noix, les clous de girofle, l’absinthe. J’ai veillé à assurer un excellent transit intestinal, j’ai pris du pycnogénol et de la tisane Essiac. J’ai complété le tout avec du cartilage de requin et de la Griffe de Chat.

J’ai utilisé le Zapper presque tous les jours. J’ai décidé que si ça ne marchait pas suffisamment vite, j’allais fabriquer du baume de Giléad et le faire pénétrer par la peau. Je ne savais pas au juste comment j’allais pouvoir continuer à voir mes patients avec cette «chose» qui me sortait de la poitrine. Je savais aussi que les vêtements allaient vraiment l’irriter. Heureusement, je n’ai pas été réduite à ces extrémités. J’ai absorbé toutes ces plantes oralement.

J’ai repassé un examen au bout de 5 mois, et elle avait disparu.

En octobre 2000, je suis même aller consulter une doctoresse chinoise qui pratique la thermographie, laquelle détecte immanquablement la plus infime quantité de cellules cancéreuses. Elle n’en trouva aucune. L'on a diagnostiqué que ma mère avait un cancer de l’estomacaprès des années de reflux acide où elle n’avait jamais voulu m’écouter et prendre n’importe quelle sorte d’enzymes alimentaires. Les médecins lui ont dit qu’elle n’avait qu’à prendre du Prevacid [du lansoprazole] ou du Prilosec [omeprazole] pour mener une existence normale. Oui, une vie «normale» avec maintenant un cancer. J’ai donné à mes parents les bandes audio de La cure de toutes les maladies. Alors ils ont vraiment pris la balle au bond et se sont mis à suivre votre régime sur le champ. Ils ont une machine de Rife, que je leur ai prêtée et qu’ils utilisent au lieu de se servir d’un Zapper.

«TLP»

 

Dossier numéro 1050

CANCER DU CERVEAU ET DU COLON

 

J’ai acheté et lu les ouvrages de la Doctoresse Hulda Regehr Clark.

Grâce à sa méthode (qui n’a rien de compliqué!) j’ai guéri ma mère d’une grosse tumeur au cerveau, un ami atteint d’un cancer du colon, qui était sujet à des crises, et une autre personne qui avait de graves problèmes de peau - et j’en passe, la liste est longue.

De nationalité australienne, je suis stupéfait de la façon dont le corps médical persiste à se faire des milliards de dollars sur le dos des gens ordinaires dans le monde entier.

Il faut mettre un terme à ce carnage. La Doctoresse Clark est la personne rêvée pour nous arracher à ces sangsues de bas étage qui se repaissent du sang des innocents.

Cela saute aux yeux. Pour les gens à l’esprit libre, qui sont capables de penser par eux-mêmes, la source de cette persécution ne fait aucun doute.

Le «crime» de la Doctoresse Clark, c’est qu’elle a guéri le cancer, et l’opulent corps médical, ainsi que ses acolytes, les moghols marchands de tabac, ne peuvent pas laisser passer une chose pareille. Nous, membres de cette communauté du monde, nous nous battrons pour la justice et la vérité.

La Doctoresse Clark est probe et courageuse. Elle a accepté de sacrifier sa tranquillité afin d’aider les gens atteints de cette horrible maladie.

Avec toute mon estime,

«A».

* * * * * * *

 

{Other} Testimonials about Dr Clak's Cures (en anglais):

http://www. lasantealaclef.com

 

«La Cure de toutes les maladies» (en français):

http://www.drclark-france.com/2.html

ou ici:

http://www.lasantealaclef.com

 

«The Cure for all diseases» (anglais):

http://www.lasantealaclef.com

 

«The Cure for all cancers» (anglais):

http://www.lasantealaclef.com

 

«The Cure for all advanced cancers» (anglais):

http://www.lasantealaclef.com

 

«The Cure and Prevention for all cancers» - Avec DVD - (anglais):

http://www. lasantealaclef.com

 

«The Cure for HIV and AIDS» (anglais):

http://www. lasantealaclef.com

 

«Heilung ist möglich!» - («La Cure de toutes les maladies» en allemand):

http://www.lasantealaclef.com

 

DVD – «Interview de la Doctoresse Clark» (Sous-titré en 5 langues dont le français):

http://www.lasantealaclef.com

Partager cette page

Repost 0
Published by