Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Les Clefs de la Santé
  • : Blog destiné à l'échange et à l'information sur des sujets traitant de la santé holistique, afin de retrouver un meilleur équilibre et un bien être quotidien grâce à des techniques ou des produis naturels.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Cures Clark

Liens

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 15:11

Chère lectrice, cher lecteur,

Les journaux ont abondamment commenté la tragédie : un nourrisson âgé de 10 jours est décédé le 21 décembre 2016, peu de temps après avoir reçu une dose d’Uvestérol D (vitamine D) [1] [2] [3], produit par les laboratoires Crinex.

Le 6 janvier 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament, a annoncé la suspension de la commercialisation d’Uvestérol D et le retrait des lots disponibles sur le marché.

Aujourd’hui, je voudrais faire le point sur ce que nous savons exactement de la situation et sur les conséquences qu’il faut tirer de ce drame.

Rappelons d’abord un point essentiel : ce n’est pas la vitamine D qui est en cause dans ce décès et il ne faudrait surtout pas qu’elle se retrouve accusée à tort tant elle demeure indispensable à notre santé :

Ainsi, lorsque vous passez de l’état de carence an vitamine D(moins de 10 ng de vitamine D par mL de sang) à l’état optimal (entre 50 et 75 ng/mL), vous obtenez les effets suivants :
 

  • Votre risque d’infarctus baisse de 50 %
     
  • Votre risque de sclérose en plaques baisse de 80 %
     
  • Votre risque de grippe baisse de 83 %
     
  • Votre risque de fracture et d’ostéoporose baisse de 50 %
     
  • Votre risque de diabète de type 1 baisse de 71 %
     
  • Votre risque de cancer du sein baisse de 83 %
     
  • Votre risque de cancer du côlon baisse de 80 %
     
  • Votre risque de leucémie baisse de 50 %
     
  • Votre risque de cancer du pancréas, de la vessie et du rein baisse de 65 à 75 %
     
  • Votre risque d’asthme baisse de 63 % [4]
     

Ce drame ne doit donc pas entraîner de méfiance vis-à-vis de la vitamine D.

En revanche, contrairement à la vitamine D, l’Usvétérol D n’est pas un produit naturel.

C’est un produit synthétique, administré par pipette, qui contient un nombre impressionnant d’excipients inutiles ou toxiques : Acide citrique anhydre, Acide édétique sel disodique (alias EDTA – interdit en Australie) Fruits rouges arôme, Gallate de propyle, Glycérol, Phosphate disodique dodécahydrate, Polysorbate 80, Potassium sorbate, Propylèneglycol, Sodium hydroxyde.

Le second problème est que l’Uvestérol D contient de la vitamine D2 (ergocalciférol) et pas de la vitamine D3 (cholécalciférol). Le corps humain ne fabrique pas de vitamine D2.

La vitamine D3, elle, est celle que notre corps fabrique naturellement lorsque notre peau est exposée aux rayons UVB du soleil. Selon les dernières recherches, la vitamine D3 a une capacité supérieure de 87% à celle de la vitamine D2 pour élever et maintenir nos concentrations de vitamine D [5].

Mais ce n'est pas tout. La vitamine D2 pourrait être dangereuse pour la santé. Une étude comprenant 94 000 participants, a montré une réduction de 6% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D3 et... une augmentation de 2% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D2 [6].

De leur côté, des chercheurs norvégiens se sont aperçus qu’en donnant 2000 UI de vitamine D2 par jour à des patients, le taux de vitamine D active (la vitamine D3) chute de plus de 50 % en huit semaines !!! [7]

En revanche, leur étude a bien confirmé – et heureusement – que prendre de la vitamine D3 est la bonne chose à faire. Ceux qui avaient reçu 2000 UI par jour de vitamine D3 ont vu leur taux de vitamine D dans le sang doubler dans le même temps.

Autre vitamine D à éviter : les compléments alimentaires sous forme d’ampoules très dosées de type UVEDOSE. Ces produits sont jugés peu efficaces : du fait de l’apport brutal très élevé, le taux de vitamine D dans le sang augmente nettement avant de rechuter aussi vite, en moins de deux semaines. Autre problème : l’UVEDOSE contient elle aussi de nombreux additifs chimiques potentiellement toxiques (saccharine, butylhydroxytoluène) [8].

Que faire maintenant ?
 

  • Pour les nourrissons, utilisez une vitamine D administrée en gouttes, sans pipette. Demandez au pédiatre de vous préciser quelle est la bonne dose, en fonction du poids du bébé.
     
  • Pour tout le monde, prenez chaque jour au moins 800 UI de vitamine D3 naturelle (cholécalciférol).
     
  • Pour les femmes allaitantes, le besoin est le même que pour les adultes, plus un ajout de 2000 UI par jour afin de couvrir les besoins du fœtus.
     

Et souvenez-vous de l’essentiel à propos de la vitamine D : même avec 4000 UI par jour, qui représente 20 fois la dose quotidienne de vitamine D recommandée en France, vous ne risquez strictement aucune surdose.

Le journal Alternatif Bien-Être a même rapporté l’histoire d’un homme qui a pris à son insu une dose 4500 (quatre mille cinq cent) fois supérieure à l’apport recommandé sans subir aucune séquelle [9].

Le risque, en revanche, de manquer de vitamine D est très important, si vous n’en prenez pas en complémentation nutritionnelle.

Il existe de très nombreux laboratoires qui proposent de la vitamine D, et vous avez peut-être déjà vos bonnes adresses.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Clefs de la Santé
commenter cet article

commentaires